Connect with us

Ligue 2

Laurent Peyrelade : « Troyes, c’est l’équivalent de Lorient l’an dernier »

Présent en conférence de presse ce vendredi après midi, Laurent Peyrelade, le coach ruthénois, est revenu sur le match qui opposera le Raf à Troyes ce samedi soir. Le technicien, de bonne humeur, est aussi revenu sur les performances de son équipe jusqu’à maintenant, et notamment des deux lourdes défaites face à Clermont et Caen.

Laurent est ce qu’on peut parler des absents ?

« Non j’ai pas envie de parler des absents mais plutôt des présents. (rires)

Alors les blessés ?

Oui les blessés il y a toujours Johann Obiang, qui a repris l’entrainement individuel. Puis Joris (Chougrani) qui reprendra l’entraînement collectif lundi puisque les examens sont bons pour lui. Pour Joris c’est de la précaution. On préfère avec des joueurs à 100% plutôt qu’à 50%. Il s’est pas entraîné de la semaine donc il jouera pas demain contre Troyes.

Et puis il y a donc les présents, qui compensent les absents.

Ah donc si on va parler des absents alors. On est un groupe. Les blessures, les suspendus, ce sont les aléas d’une saison. Cela donne toute sa valeur à la façon dont on voit un groupe de joueurs, comment on vit une aventure sur toute une saison. Cela permet à d’autres joueurs de se réveler, de montrer qu’ils peuvent jouer, et c’est bien.

C’est vrai que pour ce week-end il y en a beaucoup…

Il y en aura peut-être beaucoup un autre jour si on a des cas de Covid. Tant qu’on peut aligner 18 joueurs sur la feuille de match, ça va. L’équipe travaille, les joueurs travaillent, pour être prêts pour ce genre de moments, donc il n’y a pas de raisons que les joueurs qui joueront ne soient pas prêts.

Le match de demain, vous vous attendez à quel type d’adversaire ?

Ça va être dur. Je trouve que c’est une très belle équipe. Je trouve que c’est cohérent, structuré, athlétique, technique, puissant. Il va falloir que nous on monte notre niveau. Dans tout! Il va falloir qu’on soit à un très bon niveau dans les deux surfaces. Dans notre communication, notre abnégation aussi. On joue le Top 3 demain. Mais dans un autre temps, ils sont qu’à deux points de nous. Je tiens à le dire quand même parce des fois on dirait que Rodez n’a qu’un point. Non. On est qu’à deux points de Troyes. Si on pouvait être le plus longtemps possible à deux points, ça serait très bon signe pour nous.

Il va falloir faire un match à la Grenoble ?

Il faut qu’on soit capable de faire un match à la Grenoble : peu d’erreurs et beaucoup d’efficacité dans les deux surfaces, c’est essentiel dans ce type de match là. Il faudra pas être en retard de 20 centimètres. Il faut que notre état d’esprit compense, nos deux ou trois erreurs techniques et tactiques. On est capable de marquer contre n’importe qui. Mais on ne peut pas marquer trois buts pour battre Troyes, c’est pas possible.

« On est capable de marquer contre n’importe qui« 

Laurent Peyrelade, coach du Rodez Aveyron Football

Lors deux défaites 3-0 (face à Clermont et face à Caen), les premiers buts de chacun de ces matchs ont été inscrits rapidement. Comment vous analysez ces deux buts ?

Qu’ils sont consécutifs à deux coup de pied arrêtés. Dans des matchs de ce niveau là, avec un tel adversaire, on ne peut pas faire trop d’erreurs. Sinon ça devient très dur.
Là demain c’est Troyes qui arrive, et c’est l’équipe la plus forte du championnat. C’est l’équivalent de Lorient l’an dernier. Il faut que notre niveau de concentration s’élève, que notre niveau de vigilance et de discipline soit très élevé dans ce genre de match là. Parce que sinon les erreurs, tu les paies cash. Il fait qu’on dure dans ce match pour garder un rapport de force
qui pourra être intéressant pour nous.

Sur les buts pris dans le cours du jeu, est ce que l’équipe était trop haute sur le terrain ?

L’équipe est trop haute c’est certain. Le deuxième but contre Clermont par exemple c’est interdit de le prendre de cette façon. C’est pas possible. Si on fait ça de façon régulière, c’est qu’on a pas le niveau d’être là. Il faut le corriger et s’en servir. J’ai pas réussi à trouver l’équilibre et l’attaque donc il faut qu’on arrive à mieux se connecter. Des erreurs individuelles il y en aura toujours. L’erreur technique d’un joueur ça lui sert à lui. En revanche l’erreur de placement, c’est collectif, ça sert à l’équipe. Donc cette erreur elle m’intéresse, c’est à nous, le staff, de la corriger.

Rappelons que le match Rodez-Troyes aura lieu demain, samedi soir, à Paul Lignon à 19h.

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ligue 2