Connect with us

Ligue 2

Loïc Poujol : « j’espère rester le plus longtemps possible à Rodez »

À 31 ans Loïc Poujol l’affirme : « j’en ai encore dans les jambes ». Présent en conférence de presse ce vendredi après-midi en vue de la réception de Troyes ce samedi soir, l’ancien joueur de Sochaux est revenu sur sa saison personnelle et sur ses objectifs avec le Raf.

Toujours souriant, jamais rechignant. Loïc Poujol est un produit aveyronnais. S’il est parti tôt (15 ans) du département dont il est natif pour rejoindre le monde professionnel sochalien, Poujol se plait sur ses terres. « Je suis arrivé ici en août 2016 pour m’entrainer à la base, confie-t-il. Puis ça s’est bien passé donc j’ai signé, en CFA à l’époque. La suite on la connait. C’est quelque chose d’incroyable et il faut en profiter » admet le trentenaire.

En contrat jusqu’en juin 2021

Et lorsqu’en lui demande sa position préférée, sa bonne volonté et son caractère prouve le joueur unique qu’il est : « je m’adapte. Je suis content de jouer, je prends du plaisir peu importe le poste. Les deux postes (défenseur central ou milieu défensif central, ndlr) ont des similarités dans l’anticipation ou le côté défensif. » Pourtant, Laurent Peyrelade semble plutôt vouloir le faire jouer derrière. Un manque de condition physique ? « Non je suis toujours dans les joueurs qui ont le plus d’endurance. J’ai encore les jambes pour jouer au milieu (rires)«  s’amuse le joueur aux 69 apparitions en Ligue 1.

Poujol

Et lorsqu’il s’agit d’évoquer son avenir sous les couleurs sang et or, Loïc Poujol ne s’en cache pas : « je n’y pense pas, avoue le défenseur. J’espère rester le plus longtemps possible ici, mais ce n’est pas à l’ordre du jour ». En contrat jusqu’en juin 2021, le joueur sait qu’il revient de loin : « citez moi des joueurs qui ont quitté le monde pro pour aller en amateur puis revenir dans le monde pro plus tard, il ne doit pas y en avoir beaucoup » se félicite-t-il.

Alors quand il s’agit d’aborder la réception de Troyes ce samedi soir, Loïc Poujol avoue qu’il sera peut être, en l’absence de Douline et de Boissier, associer à Ruffaut au milieu. En attendant, il profite et prend du plaisir, qui plus est : au Rodez Aveyron Football.

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ligue 2