Connect with us

Ligue 2

P. Ruffaut : « On ne sait pas dans quelle forme sera Amiens »

Ce lundi soir, Pierre Ruffaut était l’invité de l’émission Club Sang et or sur la radio Totem. Le milieu de terrain est revenu sur le nul face à Chambly samedi et se projette sur la fin de saison du RAF.


Sur le match nul face à Chambly :

« Étant donné la physionomie du match, le match nul parait logique. Après c’est dommage parce qu’on avait fait le plus dur à la mi-temps avec ce score de 2-1. On s’était dit qu’on devait repartir fort mais les quatre changements à la mi-temps nous ont perturbé un peu. Ils ont tenté le tout pour le tout. Sur la deuxième période ça leur a plutôt réussi. On s’attendait à un jeu plus direct sur Guezoui, il nous avait fait beaucoup de mal à l’aller. Mais finalement ils avaient plus tendance à repartir au sol et à le trouver dans les pieds. Mais en première notre défense a su le museler et il est finalement sorti à la mi-temps. »

Sur Rémy Boissier en sentinelle :

« Je n’avais pas de craintes sur Rémy à ce poste. Les fois où il avait joué à ce poste il avait été bon. Après c’est peut-être difficile de rejouer un poste auquel on avait plus l’habitude de jouer. Relayeur et sentinelle ce sont deux postes différents, on ne peut pas se projeter de la manière. En terme de récupération, on connait son rendement défensif et son volume de jeu, mais pour ça je suis pas inquiet parce que dans l’équipe beaucoup ont le coffre. »

Sur le pénalty manqué et la « chamaillerie » pour savoir qui tire :

« Laurent Peyrelade n’en a pas trop parlé à la fin, il nous la rappelait le lendemain en tout cas et il était agacé. En tout cas moi ça m’énerverait si j’étais entraineur. Mais comme dit le coach ça doit être clair précis et là ça l’était. Sur ce match je pense que ça a joué oui sur la physionomie. C’était une période où on était bien, et souvent le troisième il fait mal quand on l’encaisse donc on aurait pu pousser pour aller chercher le quatrième. C’est dommage parce que sur un match un peu serré comme ça l’était ça nous aurait permis de souffler un peu, de récupérer les trois points et de jouer la première partie de tableau.« 

Sur le déplacement à Amiens :

« Nous on est pas perturbé par le fait qu’ils aient des cas de Covid. Ce qui est plus dur à gérer c’est qu’ils n’ont pas joué le week-end dernier donc on ne sait pas dans quelle forme ils seront et comment ils jouent. C’est toujours un peu délicat parce qu’ils ont pas joué de 15 jours. D’un autre côté, avec leur forme physique il y aura peut-être un coup à jouer dans les 30 dernières minutes.« 

Sur sa situation contractuelle :

« Je fais partie des joueurs qui ne sont plus sous contrat à la fin de la saison. De mon côté je suis très attaché au club, à la ville, je suis bien installé ici, ça fait 5 saisons que je suis là. Je pense être un des meubles de l’équipe c’est sûr depuis la CFA. J’ai beaucoup d’attaches et de respect pour tous ceux qui m’entourent, le staff et la direction. Après voilà il faut jouer les 38 journées pour voir et on aimerait bien finir 8 ou 9ème ça serait bien. »

La question à la con : « Avec ces fêtes de Pâques, est-ce que les gourmandises et les chocolats sont l’ami des professionnels ? »

« Le chocolat moi jen mange, je suis gourmand (rires). Après j’en achète pas parce que sinon ça fait pas long feu. Là c’est la période donc il faut bien se faire plaisir. Puis avec un fils gourmand aussi on ne peut pas dire non. À petite dose ça va, c’est mieux que l’alcool (rires). »

Pour écouter l’intégralité de l’émission, cliquez ici.

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ligue 2