Connect with us

Ligue 2

Le Gabon d’Obiang éliminé aux tirs au but !

Crédit photo : ©Gavin Barker/Sports Inc – PA Images / Icon Sport

Aujourd’hui était un grand jour pour les Panthères du Gabon et pour notre joueur Johann Obiang ! La sélection Gabonnaise jouait son huitième de finale de la CAN et était opposée au Burkina-Faso (17h00). Voici un rapide retour sur cet évènement. 

Petit rappel, le Gabon a terminé second de son groupe derrière le Maroc (1 victoire, 2 nuls) et le Burkina-Faso a également terminé second derrière le pays hôte, le Cameroun (1 victoire, 1 nul et 1 défaite). Notez que début janvier, ces deux équipes se sont affrontées en match amical. Ce dernier a vu les Burkinabais s’imposer 3 à 0. 

Le match au Limbé Stadium débute et plusieurs joueurs sont rapidement avertis, trois cartons jaunes sont distribués dans le premier quart-d’heure. À la 18ème minute, le Burkina-Faso se voit attribuer un penalty que Bertrand Traoré, l’ancien joueur de Lyon, manquera. Ce même Traoré, marquera quelques minutes plus tard (1-0, 28ème). Le Burkina-Faso passe alors devant dans ce huitième de finale ! Juste avant le retour aux vestiaires, le Gabon grâce à Aaron Boupendza égalise. Joie de courte durée puisque son but sera finalement annulé par le VAR à cause d’un hors-jeu… L’arbitre du match siffle la mi-temps sur ce score de 1 à 0 et les vingt-deux acteurs regagnent les vestiaires.

Début du second acte et le sélectionneur du Gabon a décidé de faire trois changements. Ameka Autchanga, Bouanga et Meye entrent en lieu et place de Moucketou-Moussounda, Allevinah et Oyono. Le match défile et rien ne se passe jusqu’à la 65ème minute, le Burkina-Faso effectue une mauvaise relance dans l’axe, on croit alors à l’égalisation des Panthères mais… en vain. Le Gabon vient de laisser filer une magnifique occasion de revenir au score ! C’est alors qu’un contre Burkinabais est amorcé et un nouveau fait de match intervient, l’arbitre adresse un second carton jaune à Obissa (Gabon) synonyme de carton rouge. En effet, le joueur a bousculé son vis-à-vis à l’entrée de la surface de réparation. Dans la foulée, Bouanga récolte lui aussi son carton pour contestation ! Le Gabon est désormais à dix et la tâche s’annonce extrêmement compliquée pour la qualification… Le temps passe, l’arbitre annonce seulement trois minutes d’arrêt de jeu. Sur un ultime corner, Adama Guira marque contre son camp pour le Gabon après une tête pleine de rage de Bruno Ecuele Manga (1-1, 91ème) !!! Quel match messieurs, dames, quel match ! Burkinabais et Gabonais verront donc les prolongations.

C’est parti pour deux fois quinze minutes ! Ces prolongations s’annoncent compliquées pour les organismes car les joueurs ont énormément donné sur les précédentes quatre-vingt-dix minutes. À la cent-unième minute, le Burkina-Faso prend l’avantage mais le but sera finalement annulé pour une position de hors-jeu.

Mi-temps des prolongations, il reste quinze minutes aux protagonistes pour faire la différence sinon l’ultime séance des tirs au but verra le jour ! Aucune des deux équipes ne parviendra alors à inscrire un but malgré deux énormes occasions du Burkina-Faso. Il faut dire que Jean-Noël Amonome qui n’est même pas titulaire dans son club Sud-Africain de Amazulu était en feu !

Début de la fatidique séance des tirs au but comme si vous y étiez ! Duel de gardiens, duel de tireurs. Qui de Koffi ou de Amonome en sortira vainqueur ? Le Gabon ouvre cette séance, Bouanga marque et Kaboré lui répond. Meye s’avance, 2-1 pour les Panthères. Ouattara lui aussi ne tremble pas et égalise pour le Burkina-Faso ! Boupendza fait trembler les filets de Koffi d’un maître contre-pied, Edmond Tapsoba en fait de même. Le quatrième tireur s’avance et c’est l’échec ! C’est arrêté par Koffi, « le chat » de Charleroi garde la main ferme ! Simporé lui rend la pareille en frappant au-dessus. Quelle pression sur les derniers tireurs ! André Poko marque côté Gabon, Steve Yago également côté Burkina-Faso. C’est désormais la mort subite, le premier à échouer sera éliminé ! Ecuele Manga pour le 5-4, Guira, 5-5 ! Ameka Autchanga, 6-5, Konaté, 6-6 ! Huitième tireur, N’Gakoutou qui a remplacé Johann Obiang frappe au-dessus ! Abdoul Tapsoba manque également, toujours 6 à 6 ! Palun échoue à son tour tandis que Ouedraogo ne tremble pas et envoie le Burkina-Faso en quart de finale de cette CAN 2022 !!!

Le Burkina-Faso est le premier qualifié et il sera opposé au vainqueur de Nigéria-Tunisie (ce soir, 20h00).

AllezRodez tenait à féliciter Johann Obiang pour son parcours dans cette CAN 2022. Bravo et bon retour en Aveyron Obi’ !

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ligue 2