Connect with us

Ligue 2

L. Peyrelade : « C’était une saison longue et éprouvante »

La radio Totem via son hebdomadaire émission Club Sang et Or a fait le bilan de cette saison riche en émotions avec la montée en première division des Rafettes et le maintien des joueurs de Laurent Peyrelade. Ce dernier a d’ailleurs répondu à plusieurs questions, dont voici le résumé.

Sa réaction sur la saison :

« Des hauts des bas, des bonnes choses et des choses plus fades. Une saison est faite de choses comme ça, il ne faut pas se disperser quand ça ne va pas, et ne pas se prendre pour n’importe qui quand ça va bien. Il faut juste rester persévérant, ne pas modifier sa ligne de conduite et avoir confiance en ses hommes. C’était la saison la plus difficile des trois, et la saison prochaine sera la saison la plus difficile et celle d’après aussi. Le niveau augmente, l’opposition grandit, il y a de plus en plus de clubs armés pour ce championnat là. C’était une saison longue et éprouvante. Le niveau est très fort.

Sur le maintien :

Je suis toujours fier qu’on se maintienne. Après c’est sûr j’aurais préféré qu’on finisse 10ème. Je suis surtout content pour le staff qui s’est bagarré, pour les joueurs qui ont persévéré, qui auraient pu baisser les bras. C’était une saison très longue et très fatiguante. Et je ne parles pas seulement de résultats. Je parle de fonctionnement, de tout un ensemble de choses. Je ne me suis jamais dit que ça n’allait pas le faire. Mon boulot c’est de préparer l’équipe le mieux possible pour essayer d’être le plus performant possible. Le maintien permet au club de continuer de se structurer, de continuer d’avancer, de continuer d’avoir de l’argent pour construire des choses, donc ça valide un travail de long terme.

Sur le changement de dispositif en cours de saison :

Déjà il faut avoir les joueurs pour pouvoir y jouer dedans (dans le 5-4-1, NDLR). Par exemple Ugo Bonnet peut jouer dans ce système là, Clément Deprès ne peut pas jouer dans ce système là. `À droite je n’étais par sûr qu’Alan Kerouedan pouvait jouer dans ce rôle là. Après à Sochaux on a changé de système et on s’est fait dérouiller, donc c’est pas forcément le syst`ème. Les réponses sont aussi apportées par la dynamique autout de l’équipe, par les intentions, par la fraicheur de certains, par la grinta de d’autres. Je crois plus à ça qu’à une simple organisation. Le système il permet de bien défendre et d’avoir les arguments pour aller de l’autre côté.

Sur la saison prochaine :

Il faudra avoir un fonctionnement un peu plus pro en interne, sportivement parlant. On aura besoin de plus de ressources humaines dans l’encadrement par exemple. Si on continue comme ça ça ne passera pas car jusque là on a tiré le maximum de nos ressources à tous les niveaux. Que cela soit au niveau du staff ou au niveau des installations. Mais aussi du recrutement, il faut tenter des joueurs qui viennent du dessus, pas forcément du dessous. Il nous manque un kiné en permanence avec nous, un analyste vidéo avec nous, du confort au quotidien. Il faut garder l’unité, la passion et l’humanité, mais il faut structurer.

Sur son futur au club :

Je vais bien me reposer déjà. J’ai dépensé beaucoup beaucoup d’énergie. Après il y a des discussions financières et des projets. Après j’ai fait une feuille de route pour le club, pas que pour Laurent Peyrelade. Pour que le club grandisse et continue d’avancer. Ça concerne tout, le recrutement, qui on garde, qui on veut pas garder. Mais tout ne se fait pas en un claquement de doigt.

Pour réécouter l’émission en intégralité avec les témoignages d’Alexandria LaMontagne, Joris Chougrani, Grégory Coelho et Rémy Boissier, cliquez ici

Crédit photo : Totem Radio

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Ligue 2