Connect with us

Anciens

Ugo, ce n’est qu’un au revoir

national

Ce soir ne sera vraiment pas un soir comme un autre pour nous, supporters Ruthénois. Le froid de février, rien ne change, une rencontre de Ligue 2, on s’y habitue, des battants sur le terrain, on en est persuadé. Mais ce qui va nous marquer, c’est ça : Ugo Bonnet devrait fouler la pelouse de Paul Lignon… avec un autre maillot, quelques jours seulement après avoir quitté le piton. Des applaudissements, des chants, des frissons, voire même des pleurs pour les plus sensibles, ses adieux aux supporters, en ce 5 février 2022, vont être déchirants.

Mais comment t’en vouloir ?

Comment t’en vouloir d’avoir été celui qui s’est toujours battu, corps et âme, sur le terrain, à Paul Lignon avec l’équipe fanion comme à Vabre lorsque tu as débuté avec l’équipe 3 du club.

Comment t’en vouloir d’avoir permis à notre club de retrouver le statut de club professionnel avec cette montée historique en Ligue 2 lors de l’exercice 2018-2019.

Comment t’en vouloir d’avoir, ce soir d’avril 2019, enflammé Paul Lignon, micro à la main, pour célébrer cette montée en Ligue 2.

Comment t’en vouloir d’avoir, dès ta première saison dans l’antichambre de la Ligue 1, inscrit 11 buts et permis le maintien du club dans ce championnat qui nous faisait rêver, nous supporters, il y a des années encore.

Comment t’en vouloir d’avoir, pendant 11 ans, porter haut et fier nos couleurs Sang et Or, sans jamais renier les valeurs d’humilité, de solidarité et de respect, hautement prônées par notre club.

Comment t’en vouloir d’avoir joué 197 matchs et inscrit 40 buts sous les couleurs ruthénoises.

Tu l’auras compris, on ne t’en veut pas. On te souhaite même une très très grande réussite dans ton nouveau club.

Ce n’est qu’un au revoir, ce ne sont pas vraiment des adieux.

NT et EI

Cliquez pour commenter

Laissez un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Anciens